La Red Bull Element 2017 comme si vous y étiez

Samedi avait lieu la Red Bull Element à Talloires. Une course qui allie 4 sports pour un relai unique au monde : La natation, le trail, le parapente et le VTT.
La natation c’est la petite dernière et autant vous dire que j’ai sauté au plafond en apprenant la nouvelle. Ca faisait longtemps que j’entendais parler de cette course sauf que l’ancienne discipline était l’aviron, et l’aviron et moi, et ben ça fait deux. Et puis je ne suis pas non plus une flèche en trail alors me manger 2 kilomètres verticaux…. Bref, je contemplais la Red Bull Element, mais toujours de (très) loin.
Alors vite vite il a fallu trouver une équipe. J’en parle au boulotet là bingo, en moins de 3 minutes l’équipe « Bouge ton Q » était formée, c’est hyper pratique d’avoir un pôle sport là où tu travailles.

Guillaume, Mitch, moi, Hugo
Une course à domicile c’est tellement chouette, d’autant plus que la région d’Annecy est magique au niveau des paysages, et puis allier 4 sports individuels t’oblige à te bouger les fesses. J’adore le concept!
Au niveau de ma préparation physique, je n’ai pas changé grand-chose. Entre 10 et 15 kilomètres hebdomadaire, le 15 kilomètres m’avait déjà bien mise d’aplomb et puis j’ai beaucoup nagée seule à Genève avant la reprise des entraînements.
Mes piscines fétiches à Genève sont la piscine du Grand Lancy et celle de Carouge. Il y a rarement trop de monde dans les lignes au Grand Lancy et la piscine de Carouge me rappelle quand j’étais petite avec mes grands-parents ! C’est un bonheur à chaque fois d’y retourner.
Au boulot on ne pensait pas trop à la course jusqu’à ce que notre parapentiste nous mette la puce à l’oreille.
Mitch 1m95 et 90 kilos bien pesés (et un poil stressé 🙂 ) nous fait réaliser que oui, le parcours de la Red Bull Element ça n’est pas de la tarte.
Tellement au taquet le Mitch qu’il fait même appel à un nutritionniste, alors on le taquine et on rigole gentiment, même si Hugo (en trail) et Guillaume (en VTT) rigolaient un peu jaune quand même.
Moi et mes 2.8 km de nage et 1km de course je suis traaaaaanquille comparé à mes acolytes de chocs !

Shooting avec Jordan Sarrou et Dom Daher
Entre temps, l’organisation de la course me contacte pour faire une ITW sur NRJ Rhône Alpes pour parler de la natation à la Red Bull Element: Il va y avoir des bêtes de course sur la ligne de départ, Aurélie Muller, Axel Raymond et Marc Antoine Olivier. Pour ceux qui ne connaissent pas, ce sont juste des machines en eau libre et en triathlon (Aurélie si tu me lis, non en vraie je ne suis pas une groupie 🙂 ).
Quelques jours avant la course, nouveau message, on me demande si je ne veux pas être sur l’affiche de la RedBull Element 2018. Tellement improbable, j’en reviens pas! La classe à Dallas.
La veille de la course, je rejoins le spot à Talloires et retrouve Dom Daher, un très bon photographe et pote à moi pour faire le shooting.
On se retrouve avec toute team un peu plus tard dans la soirée, ils sont venus avec leurs chéries: Les meilleures supportrices de l’univers. Et oui, être amoureux, ça aide 🙂
On est tous liés jusqu’aux os maintenant, l’aventure peut commencer!

Les conditions étaient idéales (c): Alex Voyer
Jour J
8.30, l’équipe est quasi au complet sauf Mitch qui est parti pour le parapente depuis 6.45.
C’est la natation qui ouvre le bal, on est 87 au départ et à 9.00 pétantes ça sonne !
Il fallait sauter depuis un ponton haut de 2 mètres, alors je ne vous explique pas la touche. Perte de bonnet, de lunettes, de bonnet ET de lunettes, bref on y passe tous, sauf les forts, à eux jamais rien ne leur arrive !
Cerise sur le gâteau : Ma combi. Je ne suis pas vraiment équipée en natation alors un pote du club m’avait prêté une ancienne combinaison de tri et autant vous dire que j’ai perdu toute dignité : J’avais une jambe coupée plus courte que l’autre. C’est sûre qu’avec ça, on n’allait pas m’attendre dans les premières à la ligne d’arrivée.
L’eau est lisse c’est un pur régal de nager. Je me sens bien et je rattrape des mecs petit à petit.
Et puis il y a la course à pied, et on change de scénario: Sur terre, je perds aussitôt les places que je gagne dans l’eau! Pendant que Bibi fait ces 15 foulées, les garçons eux en faisaient 4.
Je vous avais dit que je suis une quiche en course à pied. Et je ne vous parle pas de mon style « criss-cross »…
Deuxième tour, deuxième plongeon et troisième moment de solitude. Bonnet, lunette, tout fou le camp ! La prochaine fois, on m’y reprendra à deux fois hein. Il ne reste plus qu’1,5 km !

Moi dans l’eau avant de boucler la première boucle (c): Alex Voyer
Je boucle ma partie en 37’50“, 7ème femme et 49ème au général. C’est rapide ! Tellement rapide qu’on réalise en comparant nos temps qu’il manquait un bon 500 mètres sur le parcours. Enfin on ne va pas se plaindre, loin de là 🙂
Les nageurs ont fini, on est tranquille peinard pour le reste de la journée et maintenant ce sont les autres qui vont vraiment en baver ! Je donne le relai à Hugo, le voilà parti pour 11 kilomètres pour gravir la Tournette : 2000 mètres de dénivelé positifs. Il sort de l’UTMB, je sais qu’il a la caisse.

Hugo au départ
Au point de départ avec Guillaume (VTT) on attend sans trop savoir puisque nous sommes tous postés à différents endroits. On tente l’application live mais c’est l’échec et au bout de quelques heures, notre équipe est annoncée au micro !
Mitch atterri en parapente, il est 27ème ce qui positionne notre notre team en 41ème position! C’est vraiment une bête en parapente ce Mitch, il donne le relai à Guillaume et le voilà parti.
C’est notre dernière ligne droite, Guillaume va se manger 1500 m de dénivelé positifs avant de redescendre sur un tracé très compliqué : Du vide et de la pente. Mais pas de doute, il gère la pédale Guillaume.

Mitch s’envoie en l’air
Bon moi pendant tout ce temps je vous avoue que je me la coule douce, petite sieste au soleil, je papote par-ci par là, petit massage avec l’équipe Tiger Balm, je kiffe la vibe quoi ! Limite je culpabilise en sachant où en sont les garçons.
Cela dit, ça me fait du bien de déconnecter le temps d’une journée. Avec mon emploi du temps à 250%, chaque moment de calme est une bénédiction pour profiter pleinement de ce qui m’entoure et de vivre le moment présent.
Hugo nous retrouve, il est redescendu à pied après l’ascension de la Tournette. C’était très éprouvant pour lui, 2h30 au chrono alors qu’il aurait pu boucler sa course en 2 petites heures. Il faut dire qu’il a une grosse saison derrière lui et cette dernière course était peut-être celle de trop.
Toutes les chéries ont retrouvé leur prince charmant sauf Pauline, la copine de Guillaume.
Il est parti depuis un bon moment et les 30 premiers commencent à arriver. La team « Bouge ton Q » se place aux premières loges, on sait que notre Guigui n’est pas à la rue en VTT.

Guillaume, au départ, Mitch derrière
On attend, on attend, et on attend encore. Les minutes se transforment en dizaines de minutes, à la 60ème équipe, toujours pas de trace de notre cher Guillaume.
Mhhhh ya quelque chose de bizarre. On n’est au courant de rien et on attend encore. Je crois qu’on est resté camper pendant bien 1h30 et toujours aucun signe de vie. La 70ème équipe arrive et là, on apprend par les speakers que Guillaume ferme la marche !

Hugo, encore frais, Lucie à ses côtés
On ne comprend pas ce qu’il se passe mais on est soulagé et ça n’est encore qu’une 20aines de minutes plus tard qu’il franchit la ligne d’arrivée. Tonnerre d’applaudissement et innovation, Guillaume est à bout. Pour être honnête, je crois qu’il s’en serait bien passé de cette innovation finale quand on a vu sa tête 😀 Merci pour la barre de rire Guillaume!
Finalement on a le fin mot de l’histoire: au deuxième virage, une branche s’est glissée dans la roue arrière de son vélo et le dérailleur s’est brisé en deux. Le vélo était OUT et il restait toute la descente à faire.
Guillaume a finit la course à pied (c’est le cas de le dire), en voyant les coureurs le dépasser petit à petit et ça, il n’y a rien de pire pour le mental.
Il aurait eu l’occasion de déclarer forfait plein de fois, mais il a décidé de finir la course coûte que coûte, pour nous 🙂
Quand on a réalisé tout ça à son arrivée, c’était tellement émouvant que l’on avait tous la larme à l’œil. On était dernier, mais on avait fini la course, et Guigui a assuré comme un chef.

Mitch, au top
Alors oui, on n’aurait jamais pensé finir sur la dernière marche du podium (c’est bien le truc où tu te dis que ça ne t’arrivera jamais!!) mais on est jamais à l’abri des retournements de situations. C’est ça la magie du sport.
Au final, on en est carrément fière de cette dernière place, on s’est tous tellement donné et Guillaume en a vraiment chié, c’est notre héros à nous.
Alors à toi Guillaume, big-up pour ta perf. A toi Mitch, tu seras expert diététicien pour la prochaine. A toi Hugo, l’année prochaine tu esquives l’UTMB et tu mises tout sur la RedBull (#joke). A vous les chéries, Pauline, Marie-Aude et Lucie pour votre soutien à toute épreuve (c’est beau l’amour) et à Mike, notre caméraman de choc qui a dû nous supporter pendant tout le week-end.
Promis l’année prochaine on y retourne. Avec un nouveau bike.
Je vous embrasse,
Anouck

Error: Access Token is not valid or has expired. Feed will not update.
This error message is only visible to WordPress admins

There's an issue with the Instagram Access Token that you are using. Please obtain a new Access Token on the plugin's Settings page.
If you continue to have an issue with your Access Token then please see this FAQ for more information.